Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 12:14

Présentation du GR 2013

                                             Vers une écologie urbaine


Le talk culture Marsactu : Baptiste Lanaspeze... par marsactu

Partager cet article
Repost0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 20:42

                        Allo quoi.....



Nabilla, les anges de la télé-réalité 5 sur NRJ... par telestar_video

 

                      toujours la gnac..........

 

 

 

 

 

 un concert conseillé, Michel Jonasz et Jean Yves d'Angelo

Partager cet article
Repost0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 10:36
Partager cet article
Repost0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 06:57
Partager cet article
Repost0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 10:25

envoi de CD

" La pause "café" des guichetiers aux Antilles dure environ trente minutes
aussi les clients ont adapté avec pertinence leurs comportements sociaux:
ils disposent leurs chaussures en liste d'attente et peuvent ainsi se reposer sur "le banc -fainéants" (expression créole)......"

 

poste-Antilles.jpg

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 15:15
« Le sport est une usine à distribuer de l’illusion »
19-02-2013
Dernière mise à jour : ( 19-02-2013 )

 

« Le système opère par chloroformisation des esprits » photo Redouane Anfoussi
« Le système opère par chloroformisation des esprits » photo Redouane Anfoussi

Ancien professeur d’éducation physique et sportive, le sociologue et philosophe Jean-Marie Brohm propose une analyse critique et cinglante du sport, ce nouvel « opium du peuple ».

Son discours est souvent provocateur. Il secoue dans les chaumières, bouscule les idées et n’hésite pas à donner des coups de pieds dans la fourmilière du sport. Le philosophe et sociologue Jean-Marie Brohm était invité cette semaine à l’Université Montpellier 3 où il a sévi plusieurs années, pour évoquer son sujet de prédilection : « Capitalisme, mondialisation et sport ».

Vous faites une différence entre activité physique et sport, quelle est-elle ?
L’activité physique consiste à bouger son corps, comme lorsque vous allez nager à Palavas. Mais dès que vous vous chronométrez, c’est de la natation. Le sport est l’établissement strict et objectif d’une hiérarchie et les règles sont les mêmes sur toute la planète. Que nous soyons Chinois, Inuit, ou même Corse, le record du saut en hauteur est de 2,45 m. Le record féminin est à 2,11 m. Les femmes sont objectivement moins bonnes… Le sport est sexiste, il crée un différentialisme généralisé en attribuant une valeur à chacun. Les femmes d’un côté, les hommes de l’autre, les valides et les handicapés, les winners et les loosers, avec toute l’idéologie que cela trimballe. La réussite c’est : il est beau, il est riche, il est fort et il cogne.


Vous dénoncez le sport comme étant l’opium du peuple, comment et pourquoi ça marche ?

Il s’agit d’une colonisation de la vie privée et de l’espace public par des événements et des faits divers sportifs. C’est un univers d’anecdotes, parfois croustillantes comme les sorties nocturnes de Ribéry, c’est du kitsch, du fac-similé. Il s’agit de la banalisation du banal et l’héroïsation de l’extraordinaire. Selon le résultat d’un match ou d’une performance, on a soit une exaltation mégalomaniaque, soit la dépression mélancolique et cette manière de téléguider les émotions et la conscience des gens est une manipulation.


Est-ce à dire que le sport est un outil politique ?
Le sport est politique de A à Z. La compétitivité est au cœur même des nations, des multinationales, des groupes humains, ethniques, des rapports inter-individuels. Lors du récent match France-Allemagne, A. Merckel et F. Hollande se sont embrassés devant les caméras alors qu’ils sont en pleine discussion tendue à propos du budget européen. Ils ont tenu un discours politique qui semble être apolitique, là est l’imposture. L’organisation des JO à Pékin en 2008 ou en 2014 en Russie, sont des événements politiques, et le comité international olympique compte plus de membres que l’ONU, l’Unesco ou l’OMS.


Il faut une adhésion du public pour que la manipulation fonctionne…
C’est la crédulité obligatoire comme le dit Marcel Mauss. Les gens ont besoin d’enchantement. Mais les rêves dorés finissent en général par un cauchemar. Umberto Eco distingue le sport pratiqué, le sport regardé et le sport commenté. A chaque niveau, il y a une forme de chloroformisation des esprits. L’une des fonctions principales du sport est de faire écran de fumée. Au Mali, pendant les affrontements, les gens regardaient la coupe africaine des nations à la télé. En France en 1998, nous avons eu l’illusion absolue de l’entente Black, blanc beurre, de l’intégration républicaine réalisée. Le sport est une usine à distribuer de l’illusion. Mais où sont les vrais héros, qui s’identifie au médecin Patrick Pelloux qui s’est battu pour l’hôpital public ou aux instituteurs désobéissants ?

Chacun sait que les grands sportifs se dopent, pourquoi continue-t-on à les admirer ?
C’est ça la fausse conscience, la servitude volontaire. C’est là qu’existe la tricherie au second degré car les médias n’informent pas réellement. Le problème du sport, c’est la promesse du bonheur.


Concernant les paris sportifs, comment se fait-il que Karabatic se soit fait pincer si le système protège les joueurs ?

Pour l’instant il est présumé innocent, mais dans son cas, c’est le système judiciaire qui a fonctionné, comme ce n’est pas la lutte anti-dopage qui a dénoncé Lance Armstrong, mais la justice. Le sport est une véritable mafia où règne l’omerta.


Le sport est aussi censé véhiculer des valeurs de fair-play, de respect, de solidarité…
Pour la main de Thierry Henry lors du match de qualification France-Irlande, tout le monde l’a vue mais personne n’a accepté d’annuler le match et l’UEFA a validé la victoire. C’est du bluff. La compétitivité est au cœur d’un système de loup, chacal et hyène où les gens se bouffent entre eux. Ça ne veut pas dire qu’il ne peut y avoir des actes réels de fair-play, mais ils sont anecdotiques. Le problème est qu’il existe des enjeux financiers. Imaginons que l’équipe de foot de Montpellier descende en 2ème division, ce serait une catastrophe, ils seraient obligés de vendre des bons éléments. Les affrontements sont réels. Sur le terrain, l’important c’est de descendre l’adversaire, de le cartonner, il s’agit d’une consommation guerrière et haineuse. Le sport entraîne d’ailleurs des manifestations nationalistes, xénophobes et antisémites.


Il véhicule aussi des sommes indécentes sans opposition alors que des gens crèvent de faim, comment cela peut-il être accepté ?
Le paradoxe, c’est que ce sont les gens qui crèvent de faim qui sont éblouis par des gens qui gagnent un million d’euros par mois.


Au sujet de des joueurs, vous en parlez en termes de mercenaires…
Ce sont des gens achetés, transférés, qui vendent leur force de travail dans un mercato, un marché ! C’est un système spéculatif qui engendre une économie criminelle. On y blanchit le pognon tranquillement et depuis au moins une dizaine d’années. Les clubs sont tenus à la culotte par les fonds de pension anglo-saxons, les mafias russes ou les pétrodollars.


Et que pensez-vous des tournois de foot organisés pour les jeunes de banlieues ?
Cela ne change rien à leur condition. Il y a autre chose à donner à ces gamins-là, comme une vraie formation professionnelle, un véritable encadrement culturel. On peut d’ailleurs s’interroger sur l’utilisation de l’arg ent public, sur le financement des clubs professionnels notamment, comme à Montpellier. La France va organiser la Coupe d’Europe et ce sont les citoyens qui vont payer pour que vingt-deux mercenaires se défoulent sur la pelouse.

Propos recueillis par Hélène Gosselin

Partager cet article
Repost0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 17:01

     Inauguration de l'ombrière du Nouveau Vieux port

 

ombrière

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 23:22
Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 14:52

à partir de 6'50, la conclusion de  Edwy Plenel



Marseille, libérons la presse. Les... par Mediapart

Partager cet article
Repost0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 19:40
Partager cet article
Repost0